27/01/2014

Le coaching pro / perso : pour quoi faire ?

Je me suis fait accompagner pendant 15 séances d’une coach pour m’aider à mieux définir mon projet professionnel (envie de reconversion).
Pourquoi ne pas le faire seule ? Je suis la reine de la procrastination, et j’avais un vrai besoin de motivation + réassurance.
En effet, je ne procrastine pas juste par flemme, mais parce que l’impression qu’une montagne se tient devant moi et que je ne saurai pas la franchir… Donc tant qu’à faire, je reste en bas.

J’ai donc décidé de « m’offrir une coach ». Je n’ai pas voulu passer par le DIF car j’étais fraichement arrivée dans ma boîte, donc cela a eu un certain coût mais c’est un vrai investissement pour mon avenir. Pour moi, c’est une pierre de plus amenée à mon édifice après la thérapie. Et surtout de cette façon, j’ai pu donner à ce coaching exactement l’orientation que je souhaitais. Chrysoline Brabant, ma coach, on me l’a présentée dans une asso commune. Mais le plus important, c’est que le feeling est tout de suite passé et que j’ai su qu’elle allait vraiment pouvoir beaucoup m’apporter.

En 15 séances d’1h30, Chrysoline m’a ainsi aidé à y voir plus clair dans mon projet de réorientation personnelle. Sur mon envie de bouger, mon besoin de ne plus être derrière un bureau et de faire avancer mon propre projet. J’ai aussi pu confirmer que je n’étais pas prête à tout plaquer du jour au lendemain, mais j’ai identifié clairement des étapes de réalisations possibles. Des petites étapes. Comme des refuges au travers de cette montagne un peu trop impressionnante.

Et pour les atteindre, Chrysoline m’a donné un grand nombre d’outils, d’astuces, de conseils pour faire avancer les choses, petit à petit. J’y ai donné ce terme de « technique des petits pas ». Car pour l’instant, je ne suis pas encore prête pour avancer autrement que par petits pas.
Par ailleurs, avancer dans ce coaching avec elle m’a aussi permis de grandir personnellement en abordant parfois des sujets d’épanouissement personnel qui venaient impacter ma vie au moment de nos rendez-vous.

Je ne vous cache pas que je n’ai pas avancé autant que j’aurais souhaité sur certains points, mais je vois bien qu’intérieurement le chemin se fait. Le reste suivra en temps et en heure. Il y a encore du boulot, mais c’est ça qui est bon 😀

Aujourd’hui, les 15 séances sont terminées, mais j’en referai peut-être à des étapes clés. En attendant, je mets en place d’autres choses pour avancer. Je construis mon réseau. Je prends des cours. Je m’affirme dans mes passions et je les fais connaître.

Alors si j’avais un mot de conclusion : vous doutez de vous, de vos capacités, mais vous voulez bouger, grandir ? Le coaching est pour vous !

Pour la contacter : Page LinkedIn de Chrysoline

21/01/2014

« Résolutions » 2014

Oui je sais, un blog sur lequel on ne publie qu’une fois par an, ce n’est pas vraiment un blog… En fait, si j’avais vraiment envie de créer ce blog, car ces sujets de développement personnel me touchent vraiment, je me rends compte qu’écrire à ce sujet est bien plus compliqué que prévu et ne m’enchante pas plus que ça. J’ai envie de partager mes idées, mes bons plans, mes intuitions, mais les coucher « sur le papier » ou en tout cas sur la toile est plus dur que je ne pensais.

Donc je ne promets pas la régularité, mais je vais laisser le blog ouvert, et de temps en temps, y poster ce que j’aurai envie d’y poster !

Aujourd’hui, voici mon bilan 2013, et mes priorités de l’année 2014. A fond dans un but d’épanouissement ! Je vous invite aussi, chaque année, ou bien quand ça vous chante, à faire le point de votre vie, de votre évolution, et éventuellement de (re)prioriser vos envies pour l’avenir afin de corriger le tir si besoin.

2013

Une année riche, intense, mouvementée, avec des émotions fortes en positif comme en négatif :

– J’ai acheté un appart toute seule

– j’y ai fait des travaux

– j’y ai découvert de gros vices cachés (soucis d’humidité importants)

– mes frères et mes amis m’ont beaucoup entourée pour les travaux et pour les mauvaises nouvelles, et j’en suis très reconnaissante.

– Pendant ces 6 premiers mois, j’ai donc été en mode « zero-séduction », aucune envie, aucune énergie en ce sens : ce n’était pas ma priorité.

– j’ai été « Bi-tata » par mes deux frères, j’ai donc deux adorables nièces dont une dont je suis marraine. J’en suis raide dingue évidemment. De fortes émotions positives, donc

– Cet été, je me suis remise à la salsa et j’ai redécouvert ce plaisir dont je ne pourrai plus me passer. Je découvre ma sensualité, le jeu de séduction sans conséquence qu’on peut avoir le temps d’une danse, parfois avec un parfait inconnu. Moi qui n’était absolument pas tactile et pas sûre de moi, j’apprends à lâcher prise.

– Ma semaine de vacances UCPA m’a remise sur pied après des mois difficiles, je suis repartie en septembre regonflée à bloc, et avec une envie de rencontres et de séduction. D’où notamment ma découverte d’un site dédié à l’épanouissement de soi et à la séduction,  seduireunhomme.fr et son forum. Il porte assez mal son nom en fait, il prône surtout le fait qu’être soi, s’épanouir, s’autonomiser, est le meilleur moyen de finir par avoir du succès auprès des hommes. Sa communauté très active est une bénédiction pour moi 🙂

– J’ai continué et fini 15 séances de coaching pro, pour m’accompagner dans mon projet de réorientation. Je ne suis pas prête à tout plaquer, en revanche j’ai une liste de choses à mettre en place pour avancer. Ca m’a aussi appris à mieux me connaître. Ca m’a aidé à redéfinir mes priorités (cf objectifs 2014!)

– Cet automne je me suis sentie épanouie, équilibrée, ma boulimie a disparu.

– Mais une relation dans laquelle je me suis trop vite projetée et qui n’a pas marché est venue tout bouleverser.

– Au boulot, je préfère ne pas m’étendre ici, mais il va falloir que ça bouge.

– mes insomnies se sont multipliées, banalisées. Mes angoisses ont été très fortes (mecs, boulot…), mes boulimies vont et viennent.

– J’ai fini l’année complètement contractée de tout le haut du corps, avec les cervicales très douloureuses : L’ostéo m’a confirmé ce que je savais déjà : les conséquences de mon anxiété sont là : je suis toute nouée, diaphragme et organes internes, en profondeur. Je ne respire pas bien, je ne me détends jamais assez, et c’est ça (en plus de ma mauvaise position au travail et manque de sport), qui cause tous ces soucis de santé que j’ai eu dernièrement.

Malgré donc une fin d’année un peu rude émotionnellement, où je me suis sentie fragilisée, je retiens de 2013 de grandes avancées, j’ai peut être parfois fait 1 pas en arrière, mais après avoir fait au moins 2-3 pas en avant. Je suis contente de mon année. Je n’ai pas de regrets.

2014

J’ai une liste énorme d’envies pour 2014, il ne sera peut-être pas réaliste de tout accomplir, mais je tiens à les lister

Le mantra de l’année, je pense que ce sera quelque chose comme « poursuivre la connaissance et l’affirmation de moi-même« 

Relaxation : D’abord, il me semble indispensable que j’apprenne à respirer, me relaxer, me détendre, sous peine de me retrouver à nouveau toute tendue et douloureuse tous les 3 mois, et de finir avec un ulcère ou une crise cardiaque dans quelques années ! Par le ventre, on ne le dira jamais assez !!

Pour cela, je compte faire quelques séances de sophro à la rentrée, mais aussi faire partie de cercles de femmes, pour partager la richesse féminine. Je voudrais essayer aussi la danse des 5 rythmes. Faire au moins 3 séances d’ostéo par an, même si je ne suis pas totalement coincée : c’est le max que ma mutuelle rembourse, et je trouve que ça vaut toujours le coup !

Recentrage relationnel : Je me suis rendue compte que certains groupes d’amis ne me correspondaient plus et ne m’apportaient rien. Je compte donc prendre un peu de distance, mais surtout me rapprocher des gens qui, je sens, sont bons pour moi, m’apportent quelque chose, une richesse, une énergie, une différence pourquoi pas, et des moments à partager ensemble, sur la même longueur d’ondes. En ce sens, prendre la peine d’appeler au moins 1 ami(e) par semaine (je ne suis pas du tout téléphone) et de voir au moins 1 ami(e) aussi chaque semaine, autant que possible. (oups… on est le 21 janvier et pas sûre d’avoir fait ça déjà à ce stade)

Energie : En plus des personnes, me concentrer sur les activités qui m’apportent de l’énergie : le chant dans la chorale (peut-être en levant un peu le pied là quand même), la salsa, la restauration de meubles : je compte prendre des cours dans ce domaine (ébénisterie, tapisserie de sièges…) pour avancer dans mon projet. Continuer mon blog déco, mais sans me forcer, dans l’objectif toujours de garder une vitrine sur mes réalisations, de faire du réseau, de préparer une suite.

Rencontres et séduction : continuer dans mon processus actuel de connaissance de moi dans ce domaine. J’apprends à savoir ce que je veux, à ne pas m’emballer trop vite, à avoir confiance en moi, à me faire désirer. Ne pas me mettre de pression pour faire LA rencontre mais profiter, sans prise de tête. Me perfuser à SUH pour m’aider

Pour tous ces points, pourquoi pas refaire quelques séances de psy de groupe pour m’accompagner.

Et vous, quelles sont vos attentes pour cette nouvelle année ?

14/01/2013

De beaux cheveux avec le henné

Depuis quelque temps, mes cheveux étaient ternissimes (au moins !). Je suis châtain clair, et j’avais quelques reflets blonds (pour certains naturels, pour d’autres un peu moins). Mais le tout était vraiment sans lumière, triste…

Récemment, donc, j’ai eu très envie de me faire une couleur, pour redonner de la brillance à ma tignasse, mais aussi pour y mettre un peu plus de personnalité. J’étais très tentée par un roux flamboyant (pas trop vif quand même), très tendance en ce moment, et si sensuel !
J’ai cherché de par le web pour dénicher la couleur idéale que je pourrais trouver dans le commerce, et appliquer moi-même. Ne voulant pas prendre de risque en cas de ratage, je voulais plutôt faire du ton sur ton, et j’ai trouvé le choix vraiment limité… au final je n’ai pas trouvé la couleur de mes rêves.

Et puis, au fil de mes pérégrinations digitales, de clic en clic, j’ai fini par tomber par hasard sur des histoires de colorations naturelles, de henné… Surtout, j’ai découvert les bienfaits de ces colorations aux plantes, qui ne sont pas seulement bénéfiques en comparaison aux colorations chimiques (dont l’agressivité est bien connue), mais aussi bénéfiques par rapport au fait de ne rien faire sur ses cheveux ! Le henné, en tout cas, est un vrai soin, qui gaine le cheveu et lui donne plus de volume, assainit le cuir chevelu (génial pour mon crâne gras !), et lui donne une brillance éclatante.
Et puis, et là j’ai honte de mon inculture concernant le henné, j’ai découvert qu’on pouvait en tirer plein de couleurs différentes, en ajoutant au henné naturel qui de la camomille, qui du curcuma, qui de l’indigo ou du brou de noix… bref on fait sa petite tambouille selon le résultat recherché !

Et puis là, je suis tombée sur ce blog et ce résultat, et j’ai été à 100% convaincue !

J’ai quand même encore fait de nombreuses recherches pour découvrir les mystères du henné et de son application, pour être sûre de ne pas me retrouver couleur carotte, ou pire, verdâtre ! J’étais inquiète à l’idée de me tromper…

Pour ce premier henné, j’ai pris le risque d’une application en solo, ayant les cheveux très courts. Sinon c’est plus facile de demander à une amie. J’ai décidé de suivre la recette trouvée précédemment, presque à la lettre (mais pas tout à fait, il faut toujours que je rajoute mon grain de sel!), mais en laissant poser seulement 1h – 1h15, pour n’avoir que des reflets, et pas une coloration trop intense.

J’ai donc mis :

– 50g de henné naturel

– 25g de poudre de camomille

– 15g de curcuma car c’est tout ce qu’il me restait

-10g de cannelle pour compléter

– 20gouttes d’huile essentielle de citron

– 1/2 yaourt nature pour hydrater les cheveux (le henné peut les dessécher)

– 1 cuillère à soupe de macérat d’amla (poudre d’amla dans de l’huile de coco) : l’amla fixe la couleur, l’huile hydrate

J’ai fait bouillir de l’eau, et je l’ai versée  pour délayer ce mélange. J’ai mis ma tenue de combat, mis du papier journal au fond de la baignoire, protégé les contours du visage avec de l’huile, et hop, j’ai mis le henné et emballé le tout bien comme il faut dans du cellophane. J’ai rincé 1h10 plus tard.

Au début, j’avoue avoir été un peu effrayée du résultat, bien trop intense à mon goût malgré le faible temps de pose ! Il était vraiment très cuivré à tendance orangée, ça faisait un peu peur… Mais 2-3 shampoings plus tard le henné a dégorgé et je crois avoir ma couleur définitive, dont je suis absolument fan ! Il manque un peu de reflets blonds (sans doute dus à la pénurie de curcuma), mais j’adore ! Ça a vraiment illuminé la teinte, donné des reflets cuivrés/roux mais pas trop rouges. Et je suis contente car ce n’est pas trop différent de ma teinte naturelle, donc j’espère ne pas avoir trop d’effets racines. Et surtout, mes cheveux sont brillants, épaissis… éclatants de santé ! Je n’ai pas pris de photos avant, mais voici le résultat (photos prises moi-même, donc pas très nettes, on ne voit pas l’aspect brillant du cheveu !).

 DSC_8228

DSC_8227

Avec le henné, vous pouvez aussi avoir du châtain, du brun, et même du blond (si vous avez déjà les cheveux clairs). Donc pourquoi abimer ses cheveux avec les colorations chimiques, quand on peut avoir un si beau résultat, et soigner ses cheveux, avec les plantes ? Quand on sait qu’on recommande aux femmes enceintes de ne plus se teindre les cheveux avec des produits chimiques, on se demande ce qui peut bien passer dans le sang …

Et vous, vous vous colorez les cheveux ? Vous avez déjà essayé le henné ?