Archive for ‘Psychologie’

21/01/2014

« Résolutions » 2014

Oui je sais, un blog sur lequel on ne publie qu’une fois par an, ce n’est pas vraiment un blog… En fait, si j’avais vraiment envie de créer ce blog, car ces sujets de développement personnel me touchent vraiment, je me rends compte qu’écrire à ce sujet est bien plus compliqué que prévu et ne m’enchante pas plus que ça. J’ai envie de partager mes idées, mes bons plans, mes intuitions, mais les coucher « sur le papier » ou en tout cas sur la toile est plus dur que je ne pensais.

Donc je ne promets pas la régularité, mais je vais laisser le blog ouvert, et de temps en temps, y poster ce que j’aurai envie d’y poster !

Aujourd’hui, voici mon bilan 2013, et mes priorités de l’année 2014. A fond dans un but d’épanouissement ! Je vous invite aussi, chaque année, ou bien quand ça vous chante, à faire le point de votre vie, de votre évolution, et éventuellement de (re)prioriser vos envies pour l’avenir afin de corriger le tir si besoin.

2013

Une année riche, intense, mouvementée, avec des émotions fortes en positif comme en négatif :

– J’ai acheté un appart toute seule

– j’y ai fait des travaux

– j’y ai découvert de gros vices cachés (soucis d’humidité importants)

– mes frères et mes amis m’ont beaucoup entourée pour les travaux et pour les mauvaises nouvelles, et j’en suis très reconnaissante.

– Pendant ces 6 premiers mois, j’ai donc été en mode « zero-séduction », aucune envie, aucune énergie en ce sens : ce n’était pas ma priorité.

– j’ai été « Bi-tata » par mes deux frères, j’ai donc deux adorables nièces dont une dont je suis marraine. J’en suis raide dingue évidemment. De fortes émotions positives, donc

– Cet été, je me suis remise à la salsa et j’ai redécouvert ce plaisir dont je ne pourrai plus me passer. Je découvre ma sensualité, le jeu de séduction sans conséquence qu’on peut avoir le temps d’une danse, parfois avec un parfait inconnu. Moi qui n’était absolument pas tactile et pas sûre de moi, j’apprends à lâcher prise.

– Ma semaine de vacances UCPA m’a remise sur pied après des mois difficiles, je suis repartie en septembre regonflée à bloc, et avec une envie de rencontres et de séduction. D’où notamment ma découverte d’un site dédié à l’épanouissement de soi et à la séduction,  seduireunhomme.fr et son forum. Il porte assez mal son nom en fait, il prône surtout le fait qu’être soi, s’épanouir, s’autonomiser, est le meilleur moyen de finir par avoir du succès auprès des hommes. Sa communauté très active est une bénédiction pour moi 🙂

– J’ai continué et fini 15 séances de coaching pro, pour m’accompagner dans mon projet de réorientation. Je ne suis pas prête à tout plaquer, en revanche j’ai une liste de choses à mettre en place pour avancer. Ca m’a aussi appris à mieux me connaître. Ca m’a aidé à redéfinir mes priorités (cf objectifs 2014!)

– Cet automne je me suis sentie épanouie, équilibrée, ma boulimie a disparu.

– Mais une relation dans laquelle je me suis trop vite projetée et qui n’a pas marché est venue tout bouleverser.

– Au boulot, je préfère ne pas m’étendre ici, mais il va falloir que ça bouge.

– mes insomnies se sont multipliées, banalisées. Mes angoisses ont été très fortes (mecs, boulot…), mes boulimies vont et viennent.

– J’ai fini l’année complètement contractée de tout le haut du corps, avec les cervicales très douloureuses : L’ostéo m’a confirmé ce que je savais déjà : les conséquences de mon anxiété sont là : je suis toute nouée, diaphragme et organes internes, en profondeur. Je ne respire pas bien, je ne me détends jamais assez, et c’est ça (en plus de ma mauvaise position au travail et manque de sport), qui cause tous ces soucis de santé que j’ai eu dernièrement.

Malgré donc une fin d’année un peu rude émotionnellement, où je me suis sentie fragilisée, je retiens de 2013 de grandes avancées, j’ai peut être parfois fait 1 pas en arrière, mais après avoir fait au moins 2-3 pas en avant. Je suis contente de mon année. Je n’ai pas de regrets.

2014

J’ai une liste énorme d’envies pour 2014, il ne sera peut-être pas réaliste de tout accomplir, mais je tiens à les lister

Le mantra de l’année, je pense que ce sera quelque chose comme « poursuivre la connaissance et l’affirmation de moi-même« 

Relaxation : D’abord, il me semble indispensable que j’apprenne à respirer, me relaxer, me détendre, sous peine de me retrouver à nouveau toute tendue et douloureuse tous les 3 mois, et de finir avec un ulcère ou une crise cardiaque dans quelques années ! Par le ventre, on ne le dira jamais assez !!

Pour cela, je compte faire quelques séances de sophro à la rentrée, mais aussi faire partie de cercles de femmes, pour partager la richesse féminine. Je voudrais essayer aussi la danse des 5 rythmes. Faire au moins 3 séances d’ostéo par an, même si je ne suis pas totalement coincée : c’est le max que ma mutuelle rembourse, et je trouve que ça vaut toujours le coup !

Recentrage relationnel : Je me suis rendue compte que certains groupes d’amis ne me correspondaient plus et ne m’apportaient rien. Je compte donc prendre un peu de distance, mais surtout me rapprocher des gens qui, je sens, sont bons pour moi, m’apportent quelque chose, une richesse, une énergie, une différence pourquoi pas, et des moments à partager ensemble, sur la même longueur d’ondes. En ce sens, prendre la peine d’appeler au moins 1 ami(e) par semaine (je ne suis pas du tout téléphone) et de voir au moins 1 ami(e) aussi chaque semaine, autant que possible. (oups… on est le 21 janvier et pas sûre d’avoir fait ça déjà à ce stade)

Energie : En plus des personnes, me concentrer sur les activités qui m’apportent de l’énergie : le chant dans la chorale (peut-être en levant un peu le pied là quand même), la salsa, la restauration de meubles : je compte prendre des cours dans ce domaine (ébénisterie, tapisserie de sièges…) pour avancer dans mon projet. Continuer mon blog déco, mais sans me forcer, dans l’objectif toujours de garder une vitrine sur mes réalisations, de faire du réseau, de préparer une suite.

Rencontres et séduction : continuer dans mon processus actuel de connaissance de moi dans ce domaine. J’apprends à savoir ce que je veux, à ne pas m’emballer trop vite, à avoir confiance en moi, à me faire désirer. Ne pas me mettre de pression pour faire LA rencontre mais profiter, sans prise de tête. Me perfuser à SUH pour m’aider

Pour tous ces points, pourquoi pas refaire quelques séances de psy de groupe pour m’accompagner.

Et vous, quelles sont vos attentes pour cette nouvelle année ?

12/12/2012

Le jour où je me suis aimé pour de vrai

J’ai connu grâce à une amie ce joli poème de Chaplin qui est très beau de vérité. Je vous laisse le découvrir…

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai compris qu’en toutes circonstances,
j’étais à la bonne place, au bon moment.
Et alors, j’ai pu me relaxer.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle l’estime de soi.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle
n’étaient rien d’autre qu’un signal
lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle l’authenticité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de vouloir une vie différente,
et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue
à ma croissance personnelle.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle la maturité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation,
ou une personne,
dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien
que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts,
et que ce n’est pas le moment.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle le respect.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire :
personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle l’amour-propre.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire des grands plans.
Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime,
quand ça me plait et à mon rythme.
Aujourd’hui, j’appelle ça la simplicité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de chercher à avoir toujours raison,
et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
Aujourd’hui, j’ai découvert l’humilité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir.
Aujourd’hui, je vis le présent, là où la vie se passe.
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois… Cela s’appelle la plénitude.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.
Mais si je la mets au service de mon cœur,
Elle devient un allié très précieux.
Cela s’appelle le savoir-vivre.

Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter.
Du chaos naissent les étoiles.

Charlie Chaplin

 

Maintenant, je vous laisse le soin d’appliquer cela dans votre vie quotidienne : vivre l’instant présent, être authentique en toute circonstance, ne pas se laisser polluer par ce qui nous est toxique, le tout en se respectant et en respectant les autres…

Pour aller plus loin, voici une interview de Christophe André sur le sujet et un conseil lecture du même auteur.

christophe-andre-estime-de-soi