Archive for janvier, 2013

14/01/2013

De beaux cheveux avec le henné

Depuis quelque temps, mes cheveux étaient ternissimes (au moins !). Je suis châtain clair, et j’avais quelques reflets blonds (pour certains naturels, pour d’autres un peu moins). Mais le tout était vraiment sans lumière, triste…

Récemment, donc, j’ai eu très envie de me faire une couleur, pour redonner de la brillance à ma tignasse, mais aussi pour y mettre un peu plus de personnalité. J’étais très tentée par un roux flamboyant (pas trop vif quand même), très tendance en ce moment, et si sensuel !
J’ai cherché de par le web pour dénicher la couleur idéale que je pourrais trouver dans le commerce, et appliquer moi-même. Ne voulant pas prendre de risque en cas de ratage, je voulais plutôt faire du ton sur ton, et j’ai trouvé le choix vraiment limité… au final je n’ai pas trouvé la couleur de mes rêves.

Et puis, au fil de mes pérégrinations digitales, de clic en clic, j’ai fini par tomber par hasard sur des histoires de colorations naturelles, de henné… Surtout, j’ai découvert les bienfaits de ces colorations aux plantes, qui ne sont pas seulement bénéfiques en comparaison aux colorations chimiques (dont l’agressivité est bien connue), mais aussi bénéfiques par rapport au fait de ne rien faire sur ses cheveux ! Le henné, en tout cas, est un vrai soin, qui gaine le cheveu et lui donne plus de volume, assainit le cuir chevelu (génial pour mon crâne gras !), et lui donne une brillance éclatante.
Et puis, et là j’ai honte de mon inculture concernant le henné, j’ai découvert qu’on pouvait en tirer plein de couleurs différentes, en ajoutant au henné naturel qui de la camomille, qui du curcuma, qui de l’indigo ou du brou de noix… bref on fait sa petite tambouille selon le résultat recherché !

Et puis là, je suis tombée sur ce blog et ce résultat, et j’ai été à 100% convaincue !

J’ai quand même encore fait de nombreuses recherches pour découvrir les mystères du henné et de son application, pour être sûre de ne pas me retrouver couleur carotte, ou pire, verdâtre ! J’étais inquiète à l’idée de me tromper…

Pour ce premier henné, j’ai pris le risque d’une application en solo, ayant les cheveux très courts. Sinon c’est plus facile de demander à une amie. J’ai décidé de suivre la recette trouvée précédemment, presque à la lettre (mais pas tout à fait, il faut toujours que je rajoute mon grain de sel!), mais en laissant poser seulement 1h – 1h15, pour n’avoir que des reflets, et pas une coloration trop intense.

J’ai donc mis :

– 50g de henné naturel

– 25g de poudre de camomille

– 15g de curcuma car c’est tout ce qu’il me restait

-10g de cannelle pour compléter

– 20gouttes d’huile essentielle de citron

– 1/2 yaourt nature pour hydrater les cheveux (le henné peut les dessécher)

– 1 cuillère à soupe de macérat d’amla (poudre d’amla dans de l’huile de coco) : l’amla fixe la couleur, l’huile hydrate

J’ai fait bouillir de l’eau, et je l’ai versée  pour délayer ce mélange. J’ai mis ma tenue de combat, mis du papier journal au fond de la baignoire, protégé les contours du visage avec de l’huile, et hop, j’ai mis le henné et emballé le tout bien comme il faut dans du cellophane. J’ai rincé 1h10 plus tard.

Au début, j’avoue avoir été un peu effrayée du résultat, bien trop intense à mon goût malgré le faible temps de pose ! Il était vraiment très cuivré à tendance orangée, ça faisait un peu peur… Mais 2-3 shampoings plus tard le henné a dégorgé et je crois avoir ma couleur définitive, dont je suis absolument fan ! Il manque un peu de reflets blonds (sans doute dus à la pénurie de curcuma), mais j’adore ! Ça a vraiment illuminé la teinte, donné des reflets cuivrés/roux mais pas trop rouges. Et je suis contente car ce n’est pas trop différent de ma teinte naturelle, donc j’espère ne pas avoir trop d’effets racines. Et surtout, mes cheveux sont brillants, épaissis… éclatants de santé ! Je n’ai pas pris de photos avant, mais voici le résultat (photos prises moi-même, donc pas très nettes, on ne voit pas l’aspect brillant du cheveu !).

 DSC_8228

DSC_8227

Avec le henné, vous pouvez aussi avoir du châtain, du brun, et même du blond (si vous avez déjà les cheveux clairs). Donc pourquoi abimer ses cheveux avec les colorations chimiques, quand on peut avoir un si beau résultat, et soigner ses cheveux, avec les plantes ? Quand on sait qu’on recommande aux femmes enceintes de ne plus se teindre les cheveux avec des produits chimiques, on se demande ce qui peut bien passer dans le sang …

Et vous, vous vous colorez les cheveux ? Vous avez déjà essayé le henné ?

 

Publicités