27/03/2014

Pour être bien, faites du sport

Vous allez me dire que je dis des banalités ? Oui, mais bon, qui parmi vous n’a jamais été plein de motivation et toujours procrastiné ? Prenez-vous vraiment le temps, régulièrement, chaque semaine, d’entretenir votre physique ?

Moi la première, j’ai très souvent remis à plus tard mon entraînement physique, privilégiant mes autres loisirs : ébénisterie, chorale, amis, ciné, salsa…

Résultat ? Avec mon boulot plus que sédentaire, j’ai trop forcé au ski l’an dernier et me suis fait mal aux genoux, j’ai fini l’année avec des tensions partout dans le dos, et j’ai même eu les cervicales bloquées pendant 5 semaines. Ne parlons pas de mon ventre mou, de ma culotte de cheval et de mon estime de moi dans mes chaussettes.

 

Alors j’ai dit stop ! Ce n’est plus une excuse de ne pas avoir le temps : on peut toujours trouver des créneaux, et en tout cas, la santé doit être une priorité. Ce n’est pas normal d’être déglingué de partout à 32 ans.

keep calm and get fit

Par exemple :

– je vais à la piscine 2 fois par semaine (une fois le soir après le bureau et une fois entre 12 et 14h ou bien le week-end).

– Environ 1 jour sur deux, soit au lever du lit (même si je suis en retard au bureau), soit en rentrant le soir (même s’il est déjà 22h30) je fais des exercices très simples chez moi qui ne me prennent pas plus de 10 minutes :

  • Des gainages : la chaise contre le mur, la planche (sur les mains, sur les avant-bras, sur le côté), le pont, des sortes de squats ou fentes en statique
  • Des abdos
  • Des pompes (sur les genoux)
  • Des étirements liés à mes problèmes spécifiques de genoux

– Et une ou deux fois dans la semaine, je rajoute des levers de jambes (allongée sur le côté sur un tapis), et d’autres exercices pour le dos.

En fait, pour l’instant, ce n’est pas grand chose, mais je me dis que mieux vaut 10 minutes à droite à gauche, que rien du tout ! Et vu comme je sens mes abdos en ce moment, je vois que ça travaille !

Je ne peux que vous encourager à faire de même ! Introduisez doucement quelques minutes de sport dans vos agendas, ça ne pourra que vous donner la patate !

Exo fitness2

Un petit conseil ? Faites un tour sur Pinterest et tapez « fitness » ou « workout », vous trouverez une mine inépuisable d’exercices adaptés à chacun de vous ! Incluant des vidéos pour bien faire les exercices, incluant tout un tas de choses à faire à la maison, sans matériel. Et vous trouverez aussi plein de sources de motivations, type avant-après, phrases choc…

Bref, foncez !

 

Publicités
18/03/2014

Après quelques semaines de shampoings naturels : un cuir chevelu qui sourit !

Je vous avais raconté mes soucis de cuir chevelu irrité, cheveux gras, pellicules... et mes tentatives de réguler tout ça avec des produits naturels.

Au bout de quelques semaines, voilà ce que j’en pense :

> j’ai continué à utiliser régulièrement comme shampoing un mélange très simple : poudre de shikakai + miel + eau. Mon cuir chevelu est complètement apaisé, et je commence à pouvoir espérer espacer les shampoings même si je n’y suis pas encore. J’adore l’odeur du mélange, l’application beaucoup moins, et le temps de pose (5-10 min) me semble un peu contraignant vu que c’est encore 1 jour sur 2, ou presque (car parfois je fais un 3ème jour au shampoing sec ). Toutefois ça en vaut largement la peine, et dès que j’aurai espacé, ça me semblera nettement plus gérable !

La base lavante shampoing Aromazone, honnêtement je n’ai pas aimé du tout telle quelle. J’arrive pas à émulsionner, j’ai du mal à rincer, j’ai l’impression que mes cheveux sont encore sales après usage.

J’ai fait un essai en la mélangeant pour moitié avec du miel bien liquide, et quelques gouttes d’huiles essentielles, et franchement ça m’a paru bien mieux, donc je vais tenter d’alterner avec le shikakai pour voir ce que ça donne.

Pour après la piscine, évidemment il me fallait un truc plus pratique, j’ai donc commandé un shampoing Bio Desert Essence Doux sans parfum que je n’ai pas encore reçu.

J’alterne de temps en temps avec le shampoing Lush I love Juicy, que je ne veux pas bazarder quand même (j’avais un flacon de 500ml!), et qui utilisé en alternance une fois sur 2 ou 3, devrait m’aider à espacer les shampoings (I hope !).

Je ne sais pas bien ce que je vais faire de toutes mes huiles essentielles, j’en ajoute dans mes hennés et dans mes masques, mais c’est à peu près tout pour l’instant, car finalement le principe du shikakai m’a bien plus convaincue !

Je viens d’ailleurs de commander d’autres poudres de lavages qui sont également des soins : Neem, Sidr, etc… je vous raconterai la suite quand j’aurai testé !

En attendant, j’ai mon rêve de devenir rousse qui me travaille…

La santé du cheveu, ça aide à se sentir belle, et donc bien !

02/02/2014

Cosmétiques maison : le crash test

A part mon henné refait une ou deux fois, je n’avais jamais mis trop de plantes ou de trucs naturels sur ma tête. J’ai toujours plutôt fait confiance aux produits du commerce, et jusque récemment, ça se passait plutôt pas mal.

Le seul truc constant, c’est que j’ai toujours eu les cheveux gras, obligée de les laver tous les deux jours, et le deuxième jour ça avait déjà tendance à ne pas être très glamour. Il y a un mois ou deux, j’ai décidé de tester le truc de ma petite soeur pour espacer les shampoings : utiliser le shampoing I love Juicy de Lush, qui nettoie bien en profondeur et qui lui avait permis de passer de 2 à 4 jours. Sans silicone, je me disais que c’était un premier pas vers plus de naturel.

CATASTROPHE ! Chez moi, ça n’a pas du tout marché : à part 2 semaines où mes cheveux étaient légers et j’ai bien cru que ça irait, après je me suis retrouvée avec un cuir chevelu hyper irrité, qui gratte, plein de pellicules grasses, et mes cheveux se sont retrouvés encore plus gras, ternes, moches. Désemparée, j’ai fait quelques recherches pour internet et j’ai compris que les SLS (sodium Lauryl Sulfate) présents en grande quantité dans les shampoings Lush (et la plupart des shampoings du commerce) étaient très agressifs pour le cuir chevelu. Or, attaque ton cuir chevelu, il te le rend !

nb quand même : je confirme que ma soeur l’utilise toujours et que ça lui convient très bien : on est tous différents, et puis en ce moment j’ai beaucoup de stress et de fatigue, ce qui n’aide pas.

Pour ma part, j’ai donc continué mes pérégrinations sur la toile à la recherche d’une solution (naturelle cette fois) à mon problème. Je n’avais pas envie de revenir aux shampoings siliconés et chimiques, et ça tombe bien parce qu’en cherchant « cuir chevelu irrité / qui démange » je suis tombée très vite sur plein de supers blogs expliquant des recettes naturelles pour tous les problèmes de cheveux.

C’est comme ça que j’ai découvert la mine de produits bio et naturels qu’est Aromazone. Bon. Une mine, oui, mais une telle mine que je n’ai pas réussi à faire mon choix, trop novice que j’étais (le site mériterait une vraie révolution et des outils d’aide au choix !). Donc j’ai préféré me rendre à la boutique, à Paris. Je ne le savais pas, mais c’est la seule boutique en Europe, et elle ouvrait justement hier (remplaçant une autre plus petite). Il y avait un monde incroyable. J’ai eu du mal à dégoter une vendeuse pour me conseiller. Mais j’ai fini par y arriver.

Je pensais repartir avec une base lavante pour shampoing et 2-3 huiles essentielles ou autres produits végétaux. Or, la première chose qu’elle m’a conseillée, c’est de remplacer mes shampoings par de la poudre de shikakai. En gros, mettre de la poudre dans de l’eau, et se laver les cheveux avec. Et ça, à chaque shampoing. Pour moi c’était un changement un peu trop radical, et je ne me voyais pas trop, dans ma routine du matin où je cours toujours après le temps, me préparer ma dose, laisser le temps de la pose, et laver bien soigneusement cette pâte de ma tête. Mais j’avoue que ça m’a intriguée, donc j’ai mis la poudre dans mon panier, pour la tester le week-end (ça tombe bien on est le week-end!).

J’ai également pris la base lavante, et des huiles essentielles réputées pour traiter les cuirs chevelus irrités et/ou les cheveux gras : Huile essentiel de cade, de Bay St Thomas et de Camomille allemande. Il y en a plein d’autres, en fait, qui ont aussi ces propriétés, ainsi que d’autres ingrédients comme la poudre de bardane, la pivoine… bref, encore une fois c’est dur de faire son choix, donc on essaye et si ça ne va pas, on peut tester autre chose. Sur le site Aromazone il y a plein de fiches recettes et de dossiers pour chaque cas.

produits-cosmetiques-naturels-latelier-equilibre

Attention avec les huiles essentielles, il faut se limite à 2-3 gouttes max par dose de shampoing (ou un peu plus si vous avez les cheveux très épais et très longs).

En rentrant, j’ai à nouveau fouiné sur la toile pour trouver des conseils pour utiliser ce shikakai en masque, car j’avais envie et le temps d’en faire un aujourd’hui. Je suis tombée sur la vidéo d’Audrey et son masque oeuf, miel et shikakai. Et puis j’ai aussi lu des trucs sur les bains d’huile : masser son crâne avec un peu d’huile (adaptée à son type de cheveu) au bout des doigts, et laisser poser toute la nuit. J’avais de l’huile de sésame (Centifolia) achetée avec mon henné, et j’ai lu que c’était justement bon pour les peaux irrités, desquamantes. Donc j’ai commencé par mettre un peu d’huile au bout de mes doigts et masser légèrement. Je me suis couchée comme ça.

Ce matin, j’ai préparé un masque adapté de la recette d’Audrey en ajoutant simplement des huiles essentielles.

Ca donne donc :

– 1 oeuf

– 4 cuillères à café bombées de poudre de shikakai (25g environ)

– Du miel – j’ai pris le seul que j’ai, du bon miel de montagne, mais je me rachèterai un miel « basique » pour ces usages

– 1 goutte d’HE de cade, 1 goutte d’HE de Bay Saint Thomas, 1 goutte d’HE de camomille allemande.

– de l’eau tiède.

Le tout mis dans un tupperware, on secoue, on étale en en mettant bien sur les racines puis en continuant sur les longueurs. Hop emballé dans du cellophane. Je n’ai pu laisser poser qu’1/2h (faute de temps), mais je me suis dit que ce n’était pas plus mal de ne pas trop laisser au cas où les HE finiraient pas être agressives.

Au bout de ce temps, j’ai rincé à l’eau tiède (pour ne pas faire cuire les oeufs) et j’ai fini par un spray de rinçage au vinaigre de cidre (acheté aussi en même temps que le henné) pour resserrer les écailles. On peut carrément remplir une bouteille d’eau et ajouter une cuillère à soupe de vinaigre, et finir le rinçage  avec ça.
Le résultat ? des cheveux doux, étonnamment lisses (normalement ils frisottent plus), légers, et surtout une super odeur de miel 🙂
A un endroit on dirait qu’il y a un léger film gras qui reste, je verrai bien demain ce que ça donne. En tout cas, pas de démangeaisons à ce stade. Franchement, mes cheveux étaient ternes après les shampoings lush, là ils sont brillants, on voit qu’ils ont été bien nourris et que le lavage a été très doux.
Je compte me faire ce masque 1 fois par semaine, et les jours où je bosse j’utiliserai plutôt la base lavante douce Aromazone + 2 gouttes d’HE au choix parmi celles achetées.

Pour l’instant, je suis convaincue et j’ai très envie de continuer ! Après je n’ai pas envie d’acheter des dizaines de produits donc je vais rester sur des choses simples comme celles-ci. Et quand j’aurai fini la base lavante ou le shikakai, je verrai si je continue ou non.

A ce sujet pour info, il y a aussi plein de recettes de shampoings aux oeufs sur la toile, si vous avez envie de tester des recettes naturelles sans acheter quoi que ce soit de spécifique.

Et vous, vous avez des problèmes de cheveux ou de peau ? Vous avez déjà testé les trucs nature et faits maison ?

 

EDIT : à la fin de la journée, quelques démangeaisons sont revenues (en même temps c’est sûr que mon cuir chevelu ne va pas guérir en juste un masque)

Ce matin, soit 24 h après, je trouve mes cheveux encore légers et propres.